7 lecture minute

De nos jours, qui n’a pas entendu parler des cryptomonnaies?

04 mai 2022

7 lecture minute

Objet d’attention médiatique sans précédent en 2022, elles font maintenant partie des conversations quotidiennes. Vous vous rappelez le « Crypto Bowl »? Cette année, le Super Bowl a hérité de ce surnom en raison des nombreuses annonces publicitaires vantant leur mérite. Dans un monde en plein virage numérique où les NFT et le métavers deviennent des concepts de plus en plus courants, on s’attend à ce que les cryptomonnaies soient bien plus qu’un effet de mode.

Comme annoncé dans notre Rapport sur les tendances 2022 en matière de commerce et de paiements, divers fournisseurs de services de paiement permettent l’utilisation de la cryptomonnaie dans des domaines intéressants comme la fidélité, les récompenses et les portefeuilles numériques. Mais la question qui préoccupe tout le monde est quel rôle la crypto-monnaie jouera dans l'avenir du commerce? Pour trouver la réponse, nous devons d’abord évaluer le positionnement actuel du marché des cryptomonnaies afin de prédire son évolution probable au cours des prochaines années. Commençons par clarifier quelques points.

Les cryptomonnaies en bref

Il existe plus de 18 000 cryptomonnaies dont la capitalisation boursière totale s’élève à 1,7 billion de dollars américains. De plus, on estime à 300 millions le nombre de personnes qui possèdent des cryptomonnaies. Même si les monnaies reposant sur les chaînes de blocs sont encore considérées comme un créneau spécifique, les chiffres montrent qu’elles ne le resteront pas longtemps.

Bâties sur les chaînes de blocs

Les chaînes de blocs sur lesquelles reposent les cryptomonnaies sont une sorte de grand-livre public sous forme de base de données distribuée. Ce registre n’appartient à aucune entité en particulier; au contraire, de multiples intervenants au sein d’un réseau peuvent valider la légitimité des transactions (ou « blocs ») ainsi que la propriété des actifs. L’avantage de la chaîne de blocs est que cette technologie résout les problèmes de tenue de registre et crée une piste de vérification pour tous les types de transactions, y compris les paiements.

Les cryptomonnaies sont devenues une nouvelle réserve de valeur pour un grand nombre d’usagers-investisseurs qui font confiance à ces protocoles de sécurité et de chiffrement sans vraiment les comprendre. Souvent appelées monnaies numériques, les cryptomonnaies sont privées ou créées, et restent, à l’heure actuelle, en grande partie non réglementées. De plus, leur valeur individuelle est déterminée par l’offre et la demande, ce qui les rend par nature très volatiles.

L’émergence des cryptomonnaies stables

En 2021, l’offre de « stablecoins », c’est-à-dire des cryptomonnaies qui utilisent des matières premières (comme l’or), des actifs (comme les actions) ou une monnaie fiduciaire (comme le dollar américain) comme garantie, a grimpé de près de 500 % d’une année à l’autre, avec une capitalisation boursière de plus de 127 milliards de dollars. Bien qu’elles ne soient pas encore réglementées, les cryptomonnaies stables sont potentiellement moins volatiles que les autres, ce qui permet aux institutions financières de valider les transactions et de participer aux réseaux de chaînes de blocs plus facilement.

Le potentiel des monnaies numériques de banque centrale

Comme vous pouvez vous y attendre, les gouvernements et les banques centrales n’ont pas l’intention de se laisser distancer dans le domaine des cryptomonnaies. Pour éviter d’affaiblir leur contrôle monétaire dans un scénario de cryptomonnaies stables garanties, les banques centrales envisagent de créer leurs propres cryptomonnaies à garantie fiduciaire, ou « monnaie numérique de banque centrale ». Voici ce qui se passe dans le monde :

  • Neuf pays, dont le Nigeria et les Bahamas, ont lancé leur propre cryptomonnaie.
  • 14 pays, dont la Chine et la Corée du Sud, sont en train de tester les monnaies numériques de banque centrale.
  • 87 pays, dont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et plusieurs pays de l’Union européenne, en sont à l’étape de recherche et développement.

Réglementation

Plusieurs pays envisagent également de réglementer les monnaies numériques. En mars, le président des États-Unis, M. Biden, a signé un décret demandant au gouvernement d’examiner les risques et les avantages des cryptomonnaies. Cette décision marque une première étape dans une visée de réglementation et de surveillance de niveau fédéral. Le Fonds monétaire international, quant à lui, plaide activement en faveur d’une approche réglementaire unifiée en vue de protéger la stabilité du système financier mondial. On peut s’attendre à d’autres rebondissements à mesure que les gouvernements prendront une part plus active dans la réglementation des cryptomonnaies.

Un avant-goût de l’avenir des cryptomonnaies

Selon Andrew Mathieson, chef des initiatives d’entreprise chez Global Payments, les monnaies numériques ne sont rien de plus qu’une nouvelle forme d’argent. Elles pourraient donc théoriquement être utilisées à l’avenir de la même façon que nous utilisons notre argent aujourd’hui. Parmi ces utilisations, on pense notamment à la possibilité d’acheter et de stocker des cryptomonnaies dans un portefeuille numérique, d’obtenir des récompenses ou des points de fidélité, et même d’opter pour ce mode de paiement pour des transactions entre des entreprises et leurs clients.

Toutefois, il reste des obstacles à surmonter avant que cette forme d’argent devienne omniprésente.

En raison de la volatilité des cryptomonnaies non réglementées, il faudra peut-être attendre encore plusieurs années avant que la majorité des entreprises les acceptent à des fins de paiement. Même si des entreprises comme Starbucks acceptent d’ores et déjà la cryptomonnaie, le risque semble trop élevé pour la plupart des entreprises.

Crypto comme récompenses

Les entreprises peuvent s’attendre à voir les cryptomonnaies envahir également la sphère des programmes de fidélité. Quarante-quatre pour cent des Américains trouveraient même intéressant de recevoir des récompenses en cryptomonnaie à la place des programmes traditionnels de remise en argent, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles occasions d’affaires. Par exemple :

  • Les plateformes d’échange de cryptomonnaies BlockFi et Gemini prévoient lancer des cartes de crédit offrant des récompenses en Bitcoin.
  • L’application Coinmiles récompense les utilisateurs en leur donnant le choix entre des remises en argent ou de la cryptomonnaie.

Tous ces facteurs contribuent à la tendance actuelle, et nous devrions voir un plus grand nombre d’entreprises exploiter les récompenses crypto en 2022 et dans les années qui viennent.

« Offrir des récompenses en cryptomonnaies peut aider les marques à attirer un public plus jeune, à améliorer leur expérience client et à fidéliser davantage les consommateurs » —Dan O'Prey, directeur Produit (CPO) – cryptomonnaie à Bakkt.

« Offrir des récompenses en cryptomonnaies peut aider les marques à attirer un public plus jeune, à améliorer leur expérience client et à fidéliser davantage les consommateurs », affirme Dan O’Prey, directeur Produit (CPO) – cryptomonnaie à Bakkt. « Notre récent sondage a révélé que 72 % de ceux qui ont acheté des cryptomonnaies au cours des six derniers mois sont susceptibles d’échanger des points de fidélité pour de la cryptomonnaie, et environ la moitié d’entre eux souhaiteraient obtenir une forme de monnaie numérique plutôt que des points. Les programmes de fidélité qui sauront se placer à l’avant-garde sont ceux qui tiendront compte de cet intérêt. »

Crypto comme un investissement

Pour M. Mathieson, les cryptomonnaies sont encore principalement vues comme un actif d’investissement. « Le public achète et vend peut-être de la cryptomonnaie, mais pour le moment, c’est surtout pour la conserver ou la décaisser. »

Quatre-vingt-onze milliards de dollars en cryptomonnaie sont échangés toutes les 24 heures. Cela représente des millions d’investisseurs dans le monde (plus de 300 millions de personnes pour être plus précis).

En résumé, la majorité des personnes détenant des cryptomonnaies les utilisent pour leurs placements plutôt que comme une autre forme d’argent. Les études montrent toutefois que les consommateurs sont ouverts à leur potentiel éventuel en tant qu’unité monétaire. Quatre-vingt-treize pour cent des détenteurs de cryptomonnaies disent qu’ils envisageraient de faire un achat futur avec une monnaie numérique.

Le PDG de Global Payments, Jeff Sloan, considère lui aussi ce scénario comme probable : à l’heure actuelle, « la crypto est surtout un échange de personne à personne », ce qui n’empêche pas que « la monnaie fiduciaire numérique a un rôle à jouer à l’échelle mondiale. »

« Le public achète et vend peut-être de la cryptomonnaie, mais pour le moment, c’est surtout pour la conserver ou la décaisser. »
Andrew Mathieson
chef des initiatives d’entreprise chez Global Payments

Les portefeuilles numériques facilitent l’adoption des futures utilisations des cryptomonnaies

L’utilisation croissante des portefeuilles numériques et des paiements numériques de personne à personne comme Virement Interac et PayPal contribue à accroître l’aisance des consommateurs à l’égard des monnaies numériques. Et cela pourrait bien donner un bon coup de pouce à l’utilisation de la cryptomonnaie pour les achats courants. Si vous pouvez utiliser un portefeuille numérique pour payer des biens et des services avec votre carte de crédit ou de débit, pourquoi ne pas utiliser aux mêmes fins la cryptomonnaie qui s’y trouve aussi?

Le plus vaste segment de consommateurs ouvre la voie

Sans surprise, les consommateurs des générations Y et Z façonnent l’évolution des paiements et poussent à l’adoption de la cryptomonnaie.Dix-neuf pour cent des millénariaux et 15 % des membres de la génération Z possèdent actuellement de la cryptomonnaie et ils cherchent à la dépenser. La même étude montre que 51 % des détenteurs de cryptomonnaies déclarent être plus susceptibles de dépenser auprès d’entreprises qui acceptent la monnaie chiffrée.

Bien que les membres des générations Y et Z fassent figure d’utilisateurs précoces, toutes les générations confondues tiennent compte du rôle joué par la cryptomonnaie dans le système économique. Lors d’un sondage, 30 % des répondants ont déclaré considérer que les cryptomonnaies représentent l’avenir de l’argent.

Quelle incidence pour votre entreprise?

Des facteurs de marché clairs sont alignés afin d'élargir le rôle des cryptomonnaies dans le commerce. Outre la demande de plus en plus forte des consommateurs et l’intérêt croissant de la part des gouvernements, on constate que les organismes de réglementation commencent à élaborer des politiques concernant ce nouveau type de monnaie numérique.

Les entreprises devraient amorcer dès maintenant le dialogue avec leur partenaire de paiement pour savoir quand commencer à accepter les cryptomonnaies et dans quels cas, car nous prévoyons une hausse de la demande de la part d’un public déjà initié.

Inscrivez-vous à notre infolettre Parlons paiements pour découvrir comment commencer à accepter les cryptomonnaies dans votre entreprise et pour rester à l’affût des dernières technologies en matière de commerce et de paiements.

On vous recommande…